Redresser son dos à 18 ans?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’IMPORTANCE D’APPRENDRE A REDRESSER SON DOS DES LE PLUS JEUNE AGE

Lorsque l’on a 60 ans et que l’on a mal au dos ou aux cervicales ou encore aux épaules, dans la mentalité commune, cela parait normal, dans « l’ordre des choses » (même si ça ne devrait pas l’être). Mais lorsque vos enfants ou vos petits enfants qui ont la vingtaine ont ces mêmes douleurs, là en général vous êtes un peu plus interpellés et vous commencez à vous dire qu’il y a un problème…

POSTURE DESALIGNEE = COMPENSATIONS= DOULEURS

C’était il y a une dizaine de jour… j’ai reçu un appel et à l’autre bout du fil:« is this Body Reboooooot? » ai-je entendu en décrochant mon portable comme si un chat miaulait et chantait en même temps:)
Cette jolie voix très spéciale, c’était Catherine, jeune étudiante étrangère, qui quelque peu stressée de sa posture et de ses douleurs, me demandait un rendez-vous au plus vite pour faire le bilan.

Ayant des tensions dans la nuque et surtout ayant vraiment peur d’être déformée, elle nous a contactées en 2 temps 3 mouvements dès qu’elle est tombée sur notre chaîne YouTube pour nous rencontrer au plus vite!

Quand nous avons vu arriver quelques jours plus tard cette jeune fille toute longiligne dans son long manteau noir, nous vite été surprises de voir qu’elle était plus jeune que tous nos élèves. Et pour cause, elle n’a que 18 ans! Le « bébé » de Body Reboot qui vient comprendre comment redresser son dos!

LE BILAN POSTURAL DE CATHERINE

En gros, pour vous résumer, la posture de Catherine était un peu décalée d’avant en arrière.

Pour faire vite voici les petits problèmes de Catherine:

elle a les jambes relâchées avec des genoux mous ce qui fait qu’elle ne peut pas poser son buste dessus (ça veut dire qu’elle n’a pas les appuis). En ayant les jambes relâchées le bassin part vers l’avant, et en ayant le bassin qui part vers l’avant sa colonne s’effondre. Avec une colonne effondrée, ses épaules restent un peu trop vers l’avant. Et sur tout ça son long cou commence à partir un peu en petit cou de vautour.

Elle « tombe » dans le sol, c’est à dire qu’elle est relâchée, comme la plupart des ados quoi! Ahhh ces ados d’aujourd’hui…Qui n’a pas envie de secouer un peu son ado des fois pour lui faire retrouver un peu de tonus!!

Mais Catherine n’a pas besoin d’être secouée car elle est plutôt réveillée et énergique et elle veut apprendre et comprendre sa posture et ses douleurs!

Et elle comprend vite d’ailleurs! Après lui avoir montré lors de notre première séance comment « ré-empiler » les différentes parties de son corps pour redresser son dos, elle est arrivée la semaine suivante avec une conscience de l’alignement de son corps déjà différente. On vous explique tout cela dans cette article Votre placement en 4 étapes, mais également dans notre livre « Tiens-toi droit » qui est en vente sur Amazon mais que vous pouvez télécharger gratuitement en vous inscrivant à nos e-mails privés, en cliquant ici.

Pour ne pas être trop soporifique, allez plutôt regarder tout ça en images:)

Après avoir travaillé sur sa douleur via les étirements et les massages, aujourd’hui elle va mieux, « I feel greattt » dit-elle, ce sont ses mots:)

CONCENTRATION & CONSCIENTISATION

Catherine est très concentrée et c’est d’ailleurs en partie pour cette raison qu’elle arrive à conscientiser et à transmettre rapidement dans son corps les consignes qu’on lui donne. On vous parle d’ailleurs de l’importance du ressenti et de la conscientisation dans notre article Intelligence du corps: déprogrammer pour reprogrammer.

« Shoulders down down down… » répète-t-telle de sa petite voix de chatounet au fur et à mesure qu’elle fait les tirages, en rythme avec notre « baisse tes épaules », concentrée sur la sensation de la découverte de son muscle dorsal.

Chapeau bas la nana, car moi à son âge, j’étais plutôt du style à penser à regarder les beaux gosses qui rodaient dans les parages, plutôt que de penser à ma posture!!! Comme quoi la maturité ce n’est pas forcément une question d’âge…

CONCLUSION

C’est vraiment bien que Catherine soit tombée sur Body Reboot car si elle continue sa rééducation avec nous elle va s’épargner, peut être, des problèmes futurs. Et elle pourra évoluer en une très belle et grande femme épanouie dans son corps et sans douleurs éventuelles.

Notre jeune Catherine a des douleurs au trapèze à 18 ans, mais combien de collégiens de 12/13 ans ont déjà des douleurs et combien souffrent déjà du dos à cause de leur sac à dos blindés de livres qu’ils baladent comme des mules toute la journée? Ça vous rappelle des souvenirs, vous qui lisez ces lignes? Car moi j’ai de gros flashbacks!

Ça serait préférable qu’ils ne transportent pas autant de choses et surtout qu’ils fassent plus de gym pour renforcer leurs jambes, leur ceinture abdominale (la partie lombaire), qu’ils se renforcent tout court en fait, afin d’éviter des compensations posturales. Mais malheureusement dans notre société, les enfants doivent rester assis toute la journée…. vive le monde moderne!

Jess et Roumy.

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>