Vous n’avez pas votre âge mais celui de votre colonne vertébrale!!! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Phrase étonnante de but en blanc, hein? C’est ce que dit un vieux proverbe chinois plein de bon sens.

Plus précisément « You are as old as your spine flexibility » littéralement vous êtes aussi vieux que votre colonne vertébrale est souple….Votre âge serait donc fonction de la souplesse de votre colonne vertébrale… Alors, dans quel état est la vôtre?

I. Avoir une colonne vertébrale mobile et flexible: ça veut dire quoi?

Que la mobilité et la souplesse de votre colonne est gage de la bonne santé de vos vertèbres , de vos disques intervertébraux, de vos cartilages.

Je m’explique, en plus d’avoir une colonne « forte », la façon dont vous pouvez la bouger et la ‘plier’ est encore plus importante.

1. A la recherche de notre mobilité d’enfant perdue

Si votre colonne est flexible alors cela veut dire que vous êtes capable de vous baisser pour ramasser quelque chose par terre en vous arrondissant sans craindre de vous « casser » le dos.

Car non, rester figé comme un piquet, comme on vous a rabâché pendant des années n’est pas bon, car vous n’utilisez pas les muscles de votre dos et de votre colonne qui avec le temps vont perdre l’habitude de s’activer!

Avoir une colonne mobile veut dire que vous pouvez vous retourner facilement sans hurler de douleur lorsque vous êtes au volant et que vous faites une marche arrière,

ou encore attraper la couverture qui est tout en haut du placard en vous étirant et en vous hissant avec aisance sur la pointe des pieds!!

Si vous avez une bonne mobilité, cela signifie que vous êtes capable de bouger votre corps facilement et rapidement « dans tous les sens », et que en gros, vous n’êtes pas figé comme une barre de fer.

Comme quand vous aviez 3/4 ans, et que vous pouviez faire tout ce que vous vouliez avec votre corps sans craindre de vous faire mal (ce qui d’ailleurs nous aura valu à tous je pense quelques bonnes chutes!).

C’est cette mobilité et cette souplesse que vous devez vous atteler à retrouver ASAP et à conserver précieusement en vieillissant.

2. Cette position assise qui  nous « tasse » et qui nous « tue »

Pourquoi l’avions nous étant jeune et l’avons nous perdue en grandissant?

Ce n’est pas parce que notre chair de marmot était plus tendre ou nos hormones différentes, non non, non!

Mais c’est que lorsque nous étions des « kids », nous bougions, nous nous accroupissions pour faire des châteaux de sable, nous courrions, nous sautions, nous étions actifs…

Nous pouvions même nous contorsionner comme des wistitis dans tous les sens et faire le pont!

Oui mais voilà, cela était possible car nous n’étions pas encore rentrée dans cette vie ‘aseptisée’ dans laquelle nous sommes assis du matin au soir sur une chaise de bureau la tête vissée derrière un écran…..

Cette position assise « contrariée » contribue au blocage et au tassement de la colonne, qui se retrouve souvent dans une position non naturelle, dès notre plus jeune âge à tous.

Contrairement à la position naturelle de repos de la colonne qui est la position accroupie pratiquée par les jeunes enfants instinctivement ainsi que chez certains peuples non sédentaires.

La forme des colonnes observées chez les enfants et chez ces tribus serait d’ailleurs différente (en forme de J d’après Gokhale) contrairement à la forme classique en S de nous adulte occidental éduqué et sociable.

La colonne en forme de J plus allongée présenterait des disques inter vertébraux moins tassés ce qui expliquerait l’absence de douleurs de dos chez les personnes ayant une colonne en J.

II. Assouplir et débloquer sa colonne d’abord, se muscler après

1.Avoir une colonne et un corps souple pour pouvoir se muscler de manière équilibrée et fonctionnelle

Se muscler pour être fort en montrant que l’on peut « pousser lourd » paraît beaucoup plus gratifiant que de chercher à s’assouplir, qui est tout de suite associé à quelque chose de beaucoup moins viril et de beaucoup plus « gentil ».

Et pourtant non, le stretching ce n’est pas que « pour les filles » uniquement et ce n’est pas non plus de la « relaxation »…

Ralala, on en tue des idées reçues sur ce blog….;)

Si vous saviez comment les gens transpirent dans nos cours de stretch…

(On vous invite d’ailleurs à tester si vous êtes sur Paris ou si vous passez à Paris. Je ne plaisante pas, contactez nous on sera ravies de vous montrer ce que l’on veut dire;)

Car réaliser certaines postures et mouvements requiert de réelles qualités physiques.

Et c’est justement ces capacités physiques que vous devez chercher à développer en premier lieu. Les transformations physiques attendues ne seront qu’une conséquences de vos aptitudes physiques.

A. L’exemple de disciplines comme la gymnastique et la danse

Les gymnastes et les danseurs sont des parfaits exemples de force et de souplesse. Ils ont des corps toniques, forts et équilibrés alors qu’ils ne soulèvent pas de poids.

Contrairement au fitness, ils ne se focalisent pas sur les muscles mais sur la réalisation (comment, par quelle articulation) des mouvements qu’ils doivent exécuter.

Et les mouvements qu’ils doivent réaliser sont des mouvements amples nécessitant d’aller chercher toute l’amplitude de leurs muscles.

Et petit rappel de biomécanique du corps pour les plus ‘geeks’ d’entre nous, plus nous pouvons étirer nos muscles dans toute leur amplitude et plus nous pouvons les contracter (et donc les muscler), car plus un muscle est extensible et plus il est contractile.

En simple, pour être un minimum musclé de manière équilibrée, il faut être un minimum souple.

2. Avoir une colonne et un corps souple pour avoir un corps fonctionnel et ne pas avoir de douleurs physiques

Bien sur nous ne sommes pas tous des gymnastes ou des danseurs nés, et ce n’est pas notre but, cela n’est qu’un exemple pour vous expliquer comment le corps fonctionne et comment son renforcement est fonction de sa souplesse.

Si votre corps ne peut pas ou plus réaliser avec aisance et facilité des gestes du quotidien, cela veut dire qu’il n’est plus fonctionnel et c’est là qu’il faut vous dire qu’il y a un problème.

Donc, si jamais vous sentez que des douleurs commencent à s‘installer, plutôt que de les ignorer et les mettre tout au fond de votre poche, avec votre mouchoir par dessus, c’est le moment de faire quelque chose et de vous prendre en main pour les « tuer » dans l‘œuf.

Car si vous commencez à vous bloquer, vous allez voir qu’elles vont peu à peu prendre racine sournoisement pour ne plus partir, si jamais vous ne faites rien. Il vous faut donc agir!!

III. Comment faire pour « débloquer » sa colonne?

1. Prenez des cours pour bouger votre corps (et retrouver un minimum de souplesse)

Commencez par prendre des cours de stretching, de mobilité, de yoga, de danse, qui vous permettront de faire des mouvements que vous ne faites pas forcément dans votre vie de tous les jours, surtout si vous êtes sédentaire.

Bouger votre corps dans tous les sens va :

1/vous permettre de vous reconnecter à lui en lâchant votre intellect et

2/vous permettre de le défiger, le débloquer, le « défossiliser » en quelque sorte.

Cette image vous fera sans doute rire mais c’est la vérité, la plupart des gens se retrouvent enfermés dans un corps de plomb qu’ils ne peuvent plus bouger!

Bien sûr, retrouver votre mobilité perdue se fera étape par étape au début car il faudra le temps que le cerveau se reconnecte au corps mais vous progresserez si vous êtes régulier car le corps sait reconnaître ce qui lui fait du bien.

Petit à petit, millimètre par millimètre, et non du jour au lendemain comme on veut nous le faire croire partout! Rien de ce qui vaut la peine n’arrive en un claquement de doigt..

Et surtout, vous ressentirez un plaisir de dingue à pouvoir vous mouvoir dans tous les sens! Le mouvement, c’est la vie!

2. L’approche BODY REBOOT : assouplir et débloquer le corps par le mouvement « juste »

Avant de commencer à renforcer le corps, nous commençons (s’il y a besoin) un travail de déblocage du corps via des exercices de conscientisation, de mobilité, de stretching, pour apprendre à le rebouger, à se reconnecter à lui par le mouvement dans le but de le libérer peu à peu des tensions.

Le but est d’ apprendre à rebouger oui…. mais de la bonne façon!

Car si nos muscles s’activent lorsque nous bougeons si nous bougeons de la mauvais façon, nous allons compenser et déséquilibrer notre corps (mais nous développerons ce sujet dans un autre article).

Nous mettons donc un point d’honneur à la façon dont chaque geste, chaque mouvement doit être réalisé pour que le corps bouge sans compensation et donc sans douleur.

LA SOUPLESSE AVANT LA FORCE: UNE AUTRE VISION DU FITNESS

Avoir un corps plus mince et plus musclé est directement fonction de votre capacité à bouger votre corps, à le mouvoir dans le but de pouvoir fonctionner au mieux.

Si vous voulez être performant en muscu et fitness, demandez vous si vous avez un minimum de souplesse et d’amplitude de mouvement.

Car si vous vous musclez sur une colonne raide, et un corps raide (car nous savons que lorsque vous êtes raide la colonne, vous êtes raide de partout en général) vous n’allez faire que renforcer des déséquilibres déjà existants!

Comme si vous revetiez une armure sur robocop, vous allez être musclé certes, mais n’allez pas avoir cette élégance de mouvement et du corps; votre corps ne sera pas en bonne santé fonctionnellement parlant!

Et cela revient à dire que vous commencez par la fin vous le musclez avant de le débloquer.

Là, je m’adresse surtout aux hommes qui font de la muscu, vous voulez être « massif » comme vous dites… mais massif « rigide » et non mobile ou massif plutôt musclé en souplesse et élégance? Oui, les hommes et la stretching ne sont pas deux choses incompatibles…

Regardez les participants de Ninja Warrior, ce sont de parfaits exemples de force, de souplesse et d’agilité, mais ce ne sont pas des armoires à glace!

Donc, si jamais vous souhaitez durer longtemps, on vous conseille fortement de rajouter des séances d’assouplissement et de mobilité à vos entraînements de temps en temps.

On parlait de l’exemple des gymnastes un peu plus haut, regardez ce magnifique exemple de cette mamie allemande de 92 ans, Johanna Quaas, sacrée « plus vieille gymnaste au monde » par le vénérable Guiness Book.

Elle, c’est sûr que son âge réel c’est bien celui de sa colonne de jeune fille!

On est d’accord, vous n’avez pas forcément envie d’être une gymnaste comme elle, mais votre objectif à vous va être de pouvoir vous chausser facilement, ça, ça va être votre exploit!

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>