EN FINIR AVEC LES DOULEURS D’EPAULE!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous sortez de chez votre kiné car vous ressentez une douleur à l’épaule, et vous avez la tête en vrac; il vous a parlé de « rythme scapulo-huméral perturbé » ou peut-être même dit que vous souffriez d’un « conflit sous-acromial »…Résultat des courses, il n’avait même pas fini la fin de sa phrase qu’il vous avait déjà perdu en chemin  avec tous ces termes inconnus au bataillon…

I. L’origine de la douleur d’épaule

Parce que vous en avez assez de ne rien comprendre, on va démêler tout ça et vous expliquer simplement les choses, quitte à nous répéter, si jamais vous nous suivez déjà.

a. Les épaules hautes et en rotation interne

Si vous avez mal aux épaules, ce n’est pas à cause de votre grand âge, ça va, la vieillesse elle a bon dos! mais à cause d’un défaut de posture, qui avec le temps a  des conséquences. Ce défaut postural (et nous en avons tous, car personne n’est « posturalement » parfaitement parfait, rassurez vous) c’est les épaules hautes et/ou en rotation interne. 

« Ok, qu’est ce qu’elle nous raconte la dame? La dame, elle vous dit que vous avez les épaules qui montent et qui partent vers  l’avant comme un vieux porte manteau en fait!! »

Et vous avez les épaules qui montent et/ou qui partent vers l’avant quand vous passez des heures à bosser sur l’ordi sans faire attention à la manière de vous tenir, ou quand vous vous servez de votre cou comme cale pour bloquer votre mobile contre votre oreille, ou encore quand vous portez votre sac à main, Mesdames, toujours sur le même côté…(d’ailleurs n’oubliez pas d’alterner de temps à autre pour équilibrer). Et ce sont ces mêmes épaules qui montent et qui partent vers l’avant, que vous  avez en général aussi lorsque vous vous entraînez (si jamais vous faites de la musculation), qui sont en général à l’origine de vos douleurs cervicales, comme on vous en parle dans notre article Douleurs cervicales et musculation des épaules.

b.Explications anatomiques et physiologiques de la douleur à l’épaule

Et ce sont ces épaules hautes (et qui peuvent en plus partir vers l’avant), qui vont entraîner ce fameux « conflit sous-acromial » dont vous a peut être parlé votre médecin ou kiné. 

En simple, cela signifie alors qu’il n’y a plus assez d’espace entre l’os de votre bras et la partie osseuse coudée de votre omoplate comme vous le voyez sur la photo ci dessous. Les tendons, les ligaments, les muscles situés entre les deux sont alors écrasés, ce qui est à l’origine de vos inflammations et donc de vos douleurs.

A gauche épaule basse sans conflit sous-acromial, à droite épaule haute avec confit

On vous a fait une vidéo courte et simple sur le sujet, pour la voir, c’est par ici:

 c.Mouvements répétitifs + gestes ou pratiques sportives inadaptées= douleur d’épaule assurée

Et donc si en plus de ces frottements dus à votre mauvaise posture vous faites en plus des mouvements ou des gestes répétitifs mal effectués par dessus, ce qui arrive très souvent, alors là vous avez the ‘perfect cocktail molotov’ pour vous créer des inflammations, des tendinites, des déchirements voire même en plus de tout ça des douleurs cervicales, comme on vous l’explique dans cet article.

Et soyez conscients que ces mouvements mal effectués ne sont pas forcément dus uniquement à des pratiques sportives inadaptées mais également très souvent à des gestes simples mais répétés du quotidien auxquels vous ne pensez même pas, comme lorsque  vous bricolez, jardinez, manutentionnez etc.. 

II. Quoi faire?

a.Travail sur la posture: rééducation de la place de l’épaule

Pour venir à bouts des douleurs d’épaules, il faudra s‘attaquer à la cause réelle du problème et travailler sur votre posture, c’est à dire dans un premier temps réapprendre la place naturelle de l’épaule qui n’est ni devant ni derrière mais tout simplement sur le côté et qui doit être basse pour prévenir et limiter les frottements dont nous venons de vous parler.

 

On vous en parle de manière très précise dans la vidéo suivante:

b. Mobiliser et étirer l’épaule

Et dans un second temps, il faudra réapprendre à se servir de son épaule, dans votre vie de tous les jours tout d’abord mais également lorsque vous faites votre sport pour la garder fonctionnelle et en bonne santé le plus longtemps possible. 

Epaule fonctionnelle sans conflit sous-acromial

Avis aux adeptes du fameux Crossfit bousilleur d’épaules en masse!  Pour ne pas finir avec des épaules en vrac, il faudra les renforcer en les musclant mais également apprendre à les mobiliser et à les étirer de la bonne façon.

On vous montre dans la vidéo ci dessous comment justement mobiliser et étirer vos épaules. 

CONCLUSION

Pour conclure cet article, nous tenons à vous dire qu’il est primordial dès aujourd’hui « mes bien chers Frères, mes biens chères Sœurs » de prendre soin de vos épaules (que vous ayez 30, 40, 50 ans ou plus!), de les faire bouger, de les étirer, d’y ramener de la vie quoi! Et cela pour prévenir  toutes douleurs d’épaules. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil dans votre miroir de temps à autre, non pas pour faire comme Narcisse mais pour voir si vous vous surprenez avec celles-ci bloquées en haut. « Miroir oh mon beau miroir, dis moi si j’ai les épaules hautes;-) »

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui! A bientôt!

Pour d’autres conseils sur la posture et les douleurs n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne et pour recevoir tous nos articles et toute notre actualité, abonnez-vous à nos e-mails privés en cliquant  ici.

Body Reboot.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>