Vous n’avez pas votre âge mais celui de votre colonne vertébrale!!! 

Phrase étonnante de but en blanc, hein? C’est ce que dit un vieux proverbe chinois plein de bon sens.

Plus précisément « You are as old as your spine flexibility » littéralement vous êtes aussi vieux que votre colonne vertébrale est souple….Votre âge serait donc fonction de la souplesse de votre colonne vertébrale… Alors, dans quel état est la vôtre?

I. Avoir une colonne vertébrale mobile et flexible: ça veut dire quoi?

Que la mobilité et la souplesse de votre colonne est gage de la bonne santé de vos vertèbres , de vos disques intervertébraux, de vos cartilages.

Je m’explique, en plus d’avoir une colonne « forte », la façon dont vous pouvez la bouger et la ‘plier’ est encore plus importante.

1. A la recherche de notre mobilité d’enfant perdue

Si votre colonne est flexible alors cela veut dire que vous êtes capable de vous baisser pour ramasser quelque chose par terre en vous arrondissant sans craindre de vous « casser » le dos.

Car non, rester figé comme un piquet, comme on vous a rabâché pendant des années n’est pas bon, car vous n’utilisez pas les muscles de votre dos et de votre colonne qui avec le temps vont perdre l’habitude de s’activer!

Avoir une colonne mobile veut dire que vous pouvez vous retourner facilement sans hurler de douleur lorsque vous êtes au volant et que vous faites une marche arrière,

ou encore attraper la couverture qui est tout en haut du placard en vous étirant et en vous hissant avec aisance sur la pointe des pieds!!

Si vous avez une bonne mobilité, cela signifie que vous êtes capable de bouger votre corps facilement et rapidement « dans tous les sens », et que en gros, vous n’êtes pas figé comme une barre de fer.

Comme quand vous aviez 3/4 ans, et que vous pouviez faire tout ce que vous vouliez avec votre corps sans craindre de vous faire mal (ce qui d’ailleurs nous aura valu à tous je pense quelques bonnes chutes!).

C’est cette mobilité et cette souplesse que vous devez vous atteler à retrouver ASAP et à conserver précieusement en vieillissant.

2. Cette position assise qui  nous « tasse » et qui nous « tue »

Pourquoi l’avions nous étant jeune et l’avons nous perdue en grandissant?

Ce n’est pas parce que notre chair de marmot était plus tendre ou nos hormones différentes, non non, non!

Mais c’est que lorsque nous étions des « kids », nous bougions, nous nous accroupissions pour faire des châteaux de sable, nous courrions, nous sautions, nous étions actifs…

Nous pouvions même nous contorsionner comme des wistitis dans tous les sens et faire le pont!

Oui mais voilà, cela était possible car nous n’étions pas encore rentrée dans cette vie ‘aseptisée’ dans laquelle nous sommes assis du matin au soir sur une chaise de bureau la tête vissée derrière un écran…..

Cette position assise « contrariée » contribue au blocage et au tassement de la colonne, qui se retrouve souvent dans une position non naturelle, dès notre plus jeune âge à tous.

Contrairement à la position naturelle de repos de la colonne qui est la position accroupie pratiquée par les jeunes enfants instinctivement ainsi que chez certains peuples non sédentaires.

La forme des colonnes observées chez les enfants et chez ces tribus serait d’ailleurs différente (en forme de J d’après Gokhale) contrairement à la forme classique en S de nous adulte occidental éduqué et sociable.

La colonne en forme de J plus allongée présenterait des disques inter vertébraux moins tassés ce qui expliquerait l’absence de douleurs de dos chez les personnes ayant une colonne en J.

II. Assouplir et débloquer sa colonne d’abord, se muscler après

1.Avoir une colonne et un corps souple pour pouvoir se muscler de manière équilibrée et fonctionnelle

Se muscler pour être fort en montrant que l’on peut « pousser lourd » paraît beaucoup plus gratifiant que de chercher à s’assouplir, qui est tout de suite associé à quelque chose de beaucoup moins viril et de beaucoup plus « gentil ».

Et pourtant non, le stretching ce n’est pas que « pour les filles » uniquement et ce n’est pas non plus de la « relaxation »…

Ralala, on en tue des idées reçues sur ce blog….;)

Si vous saviez comment les gens transpirent dans nos cours de stretch…

(On vous invite d’ailleurs à tester si vous êtes sur Paris ou si vous passez à Paris. Je ne plaisante pas, contactez nous on sera ravies de vous montrer ce que l’on veut dire;)

Car réaliser certaines postures et mouvements requiert de réelles qualités physiques.

Et c’est justement ces capacités physiques que vous devez chercher à développer en premier lieu. Les transformations physiques attendues ne seront qu’une conséquences de vos aptitudes physiques.

A. L’exemple de disciplines comme la gymnastique et la danse

Les gymnastes et les danseurs sont des parfaits exemples de force et de souplesse. Ils ont des corps toniques, forts et équilibrés alors qu’ils ne soulèvent pas de poids.

Contrairement au fitness, ils ne se focalisent pas sur les muscles mais sur la réalisation (comment, par quelle articulation) des mouvements qu’ils doivent exécuter.

Et les mouvements qu’ils doivent réaliser sont des mouvements amples nécessitant d’aller chercher toute l’amplitude de leurs muscles.

Et petit rappel de biomécanique du corps pour les plus ‘geeks’ d’entre nous, plus nous pouvons étirer nos muscles dans toute leur amplitude et plus nous pouvons les contracter (et donc les muscler), car plus un muscle est extensible et plus il est contractile.

En simple, pour être un minimum musclé de manière équilibrée, il faut être un minimum souple.

2. Avoir une colonne et un corps souple pour avoir un corps fonctionnel et ne pas avoir de douleurs physiques

Bien sur nous ne sommes pas tous des gymnastes ou des danseurs nés, et ce n’est pas notre but, cela n’est qu’un exemple pour vous expliquer comment le corps fonctionne et comment son renforcement est fonction de sa souplesse.

Si votre corps ne peut pas ou plus réaliser avec aisance et facilité des gestes du quotidien, cela veut dire qu’il n’est plus fonctionnel et c’est là qu’il faut vous dire qu’il y a un problème.

Donc, si jamais vous sentez que des douleurs commencent à s‘installer, plutôt que de les ignorer et les mettre tout au fond de votre poche, avec votre mouchoir par dessus, c’est le moment de faire quelque chose et de vous prendre en main pour les « tuer » dans l‘œuf.

Car si vous commencez à vous bloquer, vous allez voir qu’elles vont peu à peu prendre racine sournoisement pour ne plus partir, si jamais vous ne faites rien. Il vous faut donc agir!!

III. Comment faire pour « débloquer » sa colonne?

1. Prenez des cours pour bouger votre corps (et retrouver un minimum de souplesse)

Commencez par prendre des cours de stretching, de mobilité, de yoga, de danse, qui vous permettront de faire des mouvements que vous ne faites pas forcément dans votre vie de tous les jours, surtout si vous êtes sédentaire.

Bouger votre corps dans tous les sens va :

1/vous permettre de vous reconnecter à lui en lâchant votre intellect et

2/vous permettre de le défiger, le débloquer, le « défossiliser » en quelque sorte.

Cette image vous fera sans doute rire mais c’est la vérité, la plupart des gens se retrouvent enfermés dans un corps de plomb qu’ils ne peuvent plus bouger!

Bien sûr, retrouver votre mobilité perdue se fera étape par étape au début car il faudra le temps que le cerveau se reconnecte au corps mais vous progresserez si vous êtes régulier car le corps sait reconnaître ce qui lui fait du bien.

Petit à petit, millimètre par millimètre, et non du jour au lendemain comme on veut nous le faire croire partout! Rien de ce qui vaut la peine n’arrive en un claquement de doigt..

Et surtout, vous ressentirez un plaisir de dingue à pouvoir vous mouvoir dans tous les sens! Le mouvement, c’est la vie!

2. L’approche BODY REBOOT : assouplir et débloquer le corps par le mouvement « juste »

Avant de commencer à renforcer le corps, nous commençons (s’il y a besoin) un travail de déblocage du corps via des exercices de conscientisation, de mobilité, de stretching, pour apprendre à le rebouger, à se reconnecter à lui par le mouvement dans le but de le libérer peu à peu des tensions.

Le but est d’ apprendre à rebouger oui…. mais de la bonne façon!

Car si nos muscles s’activent lorsque nous bougeons si nous bougeons de la mauvais façon, nous allons compenser et déséquilibrer notre corps (mais nous développerons ce sujet dans un autre article).

Nous mettons donc un point d’honneur à la façon dont chaque geste, chaque mouvement doit être réalisé pour que le corps bouge sans compensation et donc sans douleur.

LA SOUPLESSE AVANT LA FORCE: UNE AUTRE VISION DU FITNESS

Avoir un corps plus mince et plus musclé est directement fonction de votre capacité à bouger votre corps, à le mouvoir dans le but de pouvoir fonctionner au mieux.

Si vous voulez être performant en muscu et fitness, demandez vous si vous avez un minimum de souplesse et d’amplitude de mouvement.

Car si vous vous musclez sur une colonne raide, et un corps raide (car nous savons que lorsque vous êtes raide la colonne, vous êtes raide de partout en général) vous n’allez faire que renforcer des déséquilibres déjà existants!

Comme si vous revetiez une armure sur robocop, vous allez être musclé certes, mais n’allez pas avoir cette élégance de mouvement et du corps; votre corps ne sera pas en bonne santé fonctionnellement parlant!

Et cela revient à dire que vous commencez par la fin vous le musclez avant de le débloquer.

Là, je m’adresse surtout aux hommes qui font de la muscu, vous voulez être « massif » comme vous dites… mais massif « rigide » et non mobile ou massif plutôt musclé en souplesse et élégance? Oui, les hommes et la stretching ne sont pas deux choses incompatibles…

Regardez les participants de Ninja Warrior, ce sont de parfaits exemples de force, de souplesse et d’agilité, mais ce ne sont pas des armoires à glace!

Donc, si jamais vous souhaitez durer longtemps, on vous conseille fortement de rajouter des séances d’assouplissement et de mobilité à vos entraînements de temps en temps.

On parlait de l’exemple des gymnastes un peu plus haut, regardez ce magnifique exemple de cette mamie allemande de 92 ans, Johanna Quaas, sacrée « plus vieille gymnaste au monde » par le vénérable Guiness Book.

Elle, c’est sûr que son âge réel c’est bien celui de sa colonne de jeune fille!

On est d’accord, vous n’avez pas forcément envie d’être une gymnaste comme elle, mais votre objectif à vous va être de pouvoir vous chausser facilement, ça, ça va être votre exploit!

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!

 

Entraînement de musculation: êtes-vous réellement efficace?

Faites vous partie des gens qui sont « chaud patate » et se mettent la misère comme des dingues à l’entraînement mais qui n’arrivent pas à avoir de résultats?

Vous avez tout essayé pour perdre le gras de votre bide ou développer un peu vos pecs mais en vain.

Au point d’être au bord de la déprime ou de la crise de nerfs….

« Non mais Jean Louis j’comprends passsss je fais tout et ça ne marche pas! »

COMMENT ÊTRE EFFICACE DANS SON ENTRAÎNEMENT

Mais d’abord ça veut dire quoi en fait « être efficace »??

Être efficace selon BODY REBOOT, ça veut dire qu’au bout d’un ou deux mois d’entraînement régulier et à une « bonne » intensité , vous devez normalement commencer à voir vos pecs se dessiner, vos fessiers se galber, votre taille s’affiner… votre silhouette doit changer quoi!

Et vous devez également commencer à ressentir un changement dans votre vitalité et un bien-être global dans votre corps.

Si ce n’est pas le cas et que vous avez l’impression de toujours en être au même point, cela peut signifier différentes choses:

ENTRAÎNEMENT & ALIMENTATION

-Soit que votre alimentation n’est pas la bonne: Engloutir une tartiflette de « bâtard » ou ne rien manger du tout après un entraînement aura dans les deux cas des effets délétères.

Manger trop sucré ne vous aidera pas à perdre votre gras car le sucre ingéré en trop grandes quantités va être stocké sous forme de graisses dans votre corps.

Et le sucre ce n’est pas que le sucre en poudre et les desserts sucrés, mais aussi les sucres cachés qui se trouvent partout!

A l’inverse, si vous ne mangez pas assez de protéines après un entraînement, vous n’allez pas permettre à votre corps d’anaboliser c’est-à-dire de construire et reconstruire du muscle après l’effort.

Et enfin, si vous vous butez aux entraînements et ne mangez rien à part une pauvre feuille de salade parce que vous voulez désespérément sécher, vous allez vous créer un stress aussi bien physique que psychique et encourager votre corps à stocker plus en activant son instinct de survie (car comme en temps de guerre s’il sent qu’on va le priver de tout il aura tendance à faire des réserves).

Donc votre alimentation devra être stable et équilibrée car si jamais vous ne le saviez pas elle ne représente pas 50, pas 60, ni 70 % de vos résultats mais 80%!!

ENTRAÎNEMENT & ÉTAT PSYCHOLOGIQUE

-Soit que vous êtes stressé et/oui épuisé:

Si vous êtes fatigué et/ou stressé vous allez sécréter plus de cortisol, une hormone qui est responsable, par le fait qu’elle augmente l’insuline, du stockage du gras et qui favorise par la même occasion la perte musculaire…super!

Donc si vous manquez de sommeil et que vous êtes sous stress chronique, vous aurez beau faire tous les entraînements de la terre, vous vous épuiserez et n’obtiendrez aucun résultat !

Et vous aurez d’autant plus envie de manger n’importe quoi étant donné que l’augmentation de cette hormone dans notre sang est associée à une envie de manger plus gras et plus sucrée.

Quand on y pense, lorsque l’on est stressé et crevé, une bonne crêpe au Nutella nous fait souvent bien plus envie qu’une pomme, non?

ENTRAÎNEMENT & MINDSET

-Soit que vous n’adoptez pas la bonne attitude dans vos entraînements:

  • Vous êtes soit « MOUS ». Vous êtes là …sans être là! Et oui si vous prenez des pauses toutes les 5 mins pour envoyer des selfies sur WhatsApp à vos « potos » pour faire croire à tout le monde sur les réseaux que vous êtes à fond, vous n’allez pas faire avancer le Schmilblick ! Nous voyons cela trop souvent, et ça casse vraiment le rythme de votre entraînement. S’arrêter pour faire une pause entre chaque série on dit oui, mais couper votre séance en vous arrêtant 15 mins sur la machine à fessiers comme une larve apathique, non!

Ce n’est pas parce que vous vous serez mis en tenue et que vous serez monté sur le plateau de muscu que vous allez vous transformer en Hulk comme par magie!  (et en plus vous monopolisez les machines, et franchement c’est chiant pour ceux qui les attendent pour bosser!) Car vouloir n’est pas faire! Pas de bras…pas de chocolat!

  • ou vous êtes à l’inverse trop « volontaires » et cherchez la quantité! Vous avez l’impression qu’il faut vous sentir épuisé(s) pour avoir la sensation d’avoir bien travaillé. Malheureusement en faire trop en vous faisant des séances de 3h00 en enchaînant les séries n’est pas la solution. Apprendre à lâcher prise pendant ses entraînements ne signifie pas être inefficace mais au contraire être conscient de chaque geste et chercher à comprendre comment travaille son corps.

Ce lâché prise est essentiel et va d’ailleurs de pair avec le repos car c’est cela qui permet au corps d’enregistrer et de mettre en place la progression découlant de vos entraînements.

Si vous êtes uniquement dans le mental, dans le « vouloir » en mode « allez je vais me mettre la misère » vous allez vous créer un stress trop important qui va à l’inverse saper votre entraînement et entraver votre progression. 

Autant aller aider vos amis à déménager dans ce cas si vous avez besoin de sentir que vous devez vous déchirer pour avoir l’impression de faire quelque chose de votre corps….

ENTRAÎNEMENT & POSTURE

-Que votre posture n’est pas adaptée et que donc vous ne recrutez pas les bons muscles

La dernière raison, et la plus importante même si souvent oubliée de tous car personne ni pense et surtout tout le monde s’en fout: vous n’avez pas la bonne posture .

Et si celle-ci est mauvaise, vous ne pouvez réaliser de gestes efficaces.

Par exemple si vous voulez travaillez vos abdominaux mais que vous le faites en gardant le ventre ressorti et le bas du dos cambré, vous n’arriverez jamais à travailler votre sangle abdominale comme il se doit, et vous risquez à terme (entre autre) de vous déclencher une descente d’organe.

C’est le cas des fameux abdos hypopressifs dont tout le monde parle et sur lesquels on fait le point dans notre vidéo « les crunchs, dangers ou pas? »

Lorsque vous faites des abdos vous devez chercher à aspirer votre ventre (cela comprend le bas du ventre et pas seulement le nombril) en les creusant et à les ramener vers le bas et vers l’arrière.

Seulement une fois dans cette posture, vous pourrez peut-être, si vos muscles sont assez éveillés et que vous essayez de conscientiser le geste, sentir vos abdos travailler. Car, combien parmi vous ressentez vraiment vos abdos brûler quand vous les bossez? Allez soyez honnêtes;-)

CONSCIENTISATION DU GESTE ET CONNEXIONS NEURO MUSCULAIRES

Je vous prends un autre exemple: le travail des fessiers. Si vous souhaitez avoir un « boule » qui tienne la route, il ne suffit pas de lever la jambe en dilettante dans les cours de CAF du Club Med Gym! 

Car si vous faites le mouvement juste pour le faire et montez votre jambe en engageant le bas du dos (ce qui à terme sera la cause de douleurs, nous reviendrons plus tard sur ce sujet) et sans engager vos fesses, alors elles resteront molles et plates comme des marshmallows car vous ferez alors votre mouvement par le dos et non par la fesse.

Et ça, ça s’appelle le recrutement musculaire 🙂

Donc c’est pas parce que vous levez  la gambette que tout s’engage par l’opération du Saint Esprit! il vous faudra un peu de concentration, un soupçon de conscientisation et une bonne dose de répétition du mouvement pour arriver à réveiller et activer vos muscles comme ils sont censés le faire.

muscu fessiers mauvais alignement

Mauvais mouvement avec bas du dos relâché et 0 alignement

muscu-fessiers-bon-alignement

Bon mouvement avec bas du dos engagé et bons alignements

Ce qu’il vous faut retenir c’est que ce n’est pas parce que vous faites un mouvement que vos muscles travaillent forcément. Il faut que votre cerveau donnent l’ordre aux muscles que vous êtes censés travailler (pour réaliser le mouvement) de s’activer ! 

Pour résumer vous devez être aussi ACTIFS intellectuellement !!

Et lorsque vous travaillez une zone du corps en particulier, vous devez la sentir travailler, elle doit chauffer ou « brûler » ou « piquer » un minimum! Car lorsque vous faites un geste mais que vous ne sentez rien, il est peut être grand temps de vous dire qu’il y a un problème!

Soit vous n’arrivez pas à éveiller les muscles en question soit vous compensez dans votre mouvement avec d’autres muscles.

Tout comme nous avons créé et développé un schéma moteur et des connexions neuro musculaires lorsque nous avons appris à marcher étant petits, il en va de même lorsque nous devons apprendre n’importe quel autre mouvement.

Des muscles jamais utilisés auparavant devront être éveillés et mis en action.

Ce qui ne sera pas forcement inné et évident de la même manière pour tout le monde.

C’est ce qui explique pourquoi vous pouvez voir sur un plateau de muscu des gens s’entraîner en réalisant des gestes inesthétiques qui les déforment et à l’inverse des gens qui font des gestes à la perfection qui les embellissent et à qui vous avez envie de ressembler.

Tirage épaules basses sans serrer les omoplates=geste esthétique et faisant intervenir les bons muscles censés travailler pendant le tirage

Tirage épaules hautes en serrant les omoplates=geste inesthétique et entraînant une crispation du trapèze supérieur et une compression des cervicales

CONCLUSION

L’efficacité de vos séances d’entraînement dépend de différents paramètres énumérés plus haut tels que votre alimentation, votre sommeil, votre assiduité pendant les séances mais également d’autres facteurs trop souvent oubliés: la posture,  la réalisation et la conscientisation du geste.

Activer les bons muscles sans compenser nécessite d’abord d’apprendre à acquérir la bonne posture qui va de pair avec l’apprentissage du bon geste technique.

Les deux combinés sont essentiels pour:

=> ne pas créer de compensations et donc à terme des douleurs

=>d’arriver à se sculpter et avoir des résultats. Et chez BODY REBOOT lorsque l’on parle de résultats on vous parle de JOLIS résultats. Prenez le temps de vous regarder attentivement dans le miroir « Miroir miroir Ô mon beau miroir »… Est ce que vous trouvez que votre corps s’embellit ou s’enlaidit? en essayant de rester objectif.

Regardez vous. Encore. De plus prêt. Pas pour être narcissique et pas pour vous déprimer mais juste pour chercher à faire un constat le plus objectif possible de ce qu’il vous manque et ce que vous devez travailler. 

N’oubliez pas, construire un corps se fait petit à petit, jour après jour, avec régularité, patience et persévérance. Dans une société ou TOUT peut s’obtenir rapidement, l’acquisition de la posture et de la conscience du corps font exception.

Jessica.

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*******************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE
✴️ LINKEDIN

✴️ INSTAGRAM
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également à aux e-mails privés de Body Reboot afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!

Jess et Roumy

DOULEURS & DEFORMATIONS DU CORPS: l’importance de prendre conscience de sa posture au quotidien

La posture: des êtres humains déformés et en souffrance

L’autre jour j’étais à la pharmacie, et devant moi une femme, qui paraissait avoir du mal à se tenir debout, était en train d’acheter des gels anti inflammatoires. Je l’entendais expliquer au pharmacien qu’elle en avait besoin très vite car elle souffrait vraiment du dos et de la nuque depuis un moment, que « ça ne passait pas et qu’elle ne savait plus quoi faire »!

Cette femme, qui devait avoir eu « jadis » de l’allure, paraissait totalement diminuée simplement par sa manière de se tenir. J’aurais aimé pouvoir lui expliquer comment sa posture, totalement déformée, était à l’origine de sa souffrance, mais n’étant pas dans un sitcom TV à la Friends où tout est permis, il me paraissait assez compliqué de dégainer mon portable et de me mettre à la mitrailler devant tout le monde. 

Dans un monde où tout serait possible, j’aurais voulu m’avancer et lui dire « Excusez moi, serait-il possible que je vous prenne en photo tellement vous êtes tordue? C’est juste pour vous expliquer»!

Mais bien loin de moi l’idée de me prendre un pain dans la tronche au beau milieu de la pharmacie de mon quartier!

Posture et esthétisme: bonjour « cou de vautour » et ventre relâché

En fait la posture de cette dame ressemblait à cela. 

Elle était hyper cambrée, avait le ventre relâché, et son cou, tout comme son ventre partait lui aussi vers l’avant. Elle avait ce que l’on appelle chez BODY REBOOT, un cou de vautour. On vous explique ce qu’est un cou de vautour en détail et comment le corriger en cliquant ici.

 

Un élève qui au travers d’une rééducation posturale a travaillé sur sa posture et sur son « cou de vautour »

Et le cas de cette femme est loin d’être isolé. Cette posture de relâchement nous la voyons très très souvent dans notre travail, dans la rue, dans le métro etc…C’est une déformation posturale assez répandue chez la plupart des gens, surtout lorsqu’ils avancent en âge.

Le non travail ou la non activation des muscles entraîne leur relâchement, qui, accentué par la gravité, par la sédentarité, amène notre squelette à se tasser et se déformer un peu plus avec le temps.

 

Et si nous ne travaillons par notre corps et plus particulièrement la force et la souplesse de nos muscles, nous nous acheminons lentement vers le chemin de la « rigidification» musculaire et du tassement articulaire, ce qui a pour conséquence directe la déformation de notre posture.

Posture et douleurs

Au delà de l’aspect esthétique, le problème le plus important et handicapant de la mauvaise posture est la douleur. 

Car même si avoir une mauvaise posture peut ne pas forcément faire souffrir au début, petit à petit et sur des années, celle-ci va engendrer un déséquilibre musculaire du corps, amenant celui-ci à compenser.

Ce sont ces compensations qui vont amener certains muscles à travailler deux fois plus à la place d’autres muscles qui deviendront alors inactifs. 

Les muscles surcontractés en permanence auront alors plus de chances d’être sujets à des blocages circulatoires (sang, lymphe), entraînant à leur tour des contractures musculaires ou « trigger points » à l’origine de douleurs.

Ces phénomènes de déséquilibres musculaires, nous les subissons tous à différents niveaux (car l’équilibre parfait du corps n’existe chez personne) mais ils sont accentués par le manque d’activité physique et la sédentarité de nos vies actuelles.

Agir maintenant en commençant à prendre conscience de sa posture au quotidien

Cela signifie sortir de cette « passivité » dans laquelle nous nous engluons trop souvent pour appuyer sur le bouton « on ». Cela implique être prêt à une certaine introspection de soi, de son corps, de ses ressentis et la volonté de vouloir être désormais partie prenante de sa propre santé et rééducation de son corps.

Car il nous faut admettre que nous vivons dans un monde où nous choisissons la plupart du temps de nous laisser « porter »:

=> nous mettons des ceintures posturales censées nous redresser plutôt que d’apprendre à nous redresser pour de vrai en activant les seuls et vrais muscles qui sont censés le faire

=>nous mettons des ceintures lombaires lorsque nous avons « mal aux reins » comme dirait mon grand père  papi Robert 🙂

=>nous allons chez le kiné pour faire une rééducation seulement une fois que nous nous sommes fait mal; séances durant lesquelles d’ailleurs nous faisons des exercices ré éducatifs la plupart du temps passifs via des machines fonctionnant à base d’ultrasons.

=> Nous prenons des cachets pour aller mieux une fois que ça ne va plus en préférant acheter des tas de pilules prescrites par la médecine allopathique, plutôt que de s’atteler à faire tout ce qui est en notre pouvoir en amont.

Changer les mentalités et accepter de se prendre en charge en amont

Vouloir passer de l’autre côté de la force signifie ne plus être dans cette passivité constante à attendre que tout vienne de l’extérieur alors que nous pouvons, nous, apprendre à entretenir cette machine formidable qu’est notre corps.

Le mode d’emploi de celui-ci n’est certes pas livré avec la cigogne quand nous arrivons dans ce monde, mais nous avons un cerveau qui nous permet de réfléchir et d’apprendre à nous en servir, seul ou avec l’aide de professionnels. 

Sans forcément avoir pour objectif devenir des athlètes de haut niveau, nous devrions prendre rendez-vous avec nous même de manière hebdomadaire (et arborer fièrement des tshirts de type « jpeux pas j’ai stretching », ou « jpeux pas j’ai cardio-muscu ») exactement comme si nous avions un rendez-vous chez le médecin que nous ne pouvons pas annuler.

Si ces activités étaient d’ailleurs enseignées au collège ou au lycée au même titre que le volley ou le badminton, cela permettrait-il peut être de construire de futures adultes en meilleure santé physique, ayant une meilleur conscience du corps.

Je vous invite d’ailleurs à lire mon dernier article sur l’importance de la pratique du stretching, de la muscu ainsi que du cardio.

 Nous devrions faire de ces pratiques des activités amusantes  de découverte de nous mêmes en retrouvant un peu notre âme d’enfant et en apprenant à exercer notre corps comme si c’était un jeu.

Apprendre à travailler la force et la résistance de celui-ci sans se mettre la pression, à son rythme et travailler sa souplesse en douceur; vous pouvez vous dire que vous essayez d’imiter votre chat (si tant est que vous en ayez un:-)

CONCLUSION

Nous sommes des êtres vivants et non pas des morts vivants.

Nous devons apprendre à prendre soin de notre corps autant que notre esprit, de notre enveloppe autant que notre intellect. Même si celui-ci est souvent relégué au second plan dans le monde actuel où avoir une tête bien remplie prime sur le reste.

Cela passe par l’activité physique et la pleine conscience de notre posture dans ce monde.

Car c’est notre corps qui nous soutient au quotidien et qui nous permet de mener à bien nos tâches quotidiennes, d’apprécier les moments que nous vivons à chaque instant. Si notre corps ne va pas et nous fait souffrir, rien ne va.

A l’inverse, s’il est en bonne santé il permet à notre esprit de s’ancrer et vivre pleinement le moment présent et ainsi d’exprimer tout notre potentiel.

L’homme, au même titre que les arbres, les plantes etc. est censé s’ériger vers le haut.

D’ailleurs, je clôture cette article en citant le titre du dernier livre de la réflexologue Gwen Libouban « L’homme est un arbre qui marche ».

 

Jessica.

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!

Cardio-muscu-stretching: Le trio gagnant

PRO CARDIO: TO BE or NOT TO BE?

Entre ceux qui sont accrocs au cardio ou « running » comme on dit et qui se buttent à des entraînements carabinés de marathoniens et ceux qui ont envie de vomir à la simple idée de courir juste 5 minutes sur un tapis, il y a deux mondes..! et surtout il y a un juste milieu. 

Et c’est juste là, à ce carrefour précis, que se trouve le bénéfice pour votre santé.

L’IMPORTANCE DE DÉVELOPPER SA FORCE & SA SOUPLESSE

Dans notre dernier article, nous vous avons expliqué comment la musculation et le stretching comptent, selon nous, parmi les activités physiques les plus importantes (surtout lorsque l’on avance en âge) pour conserver la forme et une bonne santé au quotidien.

IMPORTANCE ET ROLE DU CARDIO

Cependant, je me dois de vous parler du petit petit dernier de la bande : le cardio! 

Et oui, tout comme on renforce et on étire les muscles « externes » c’est dire les muscles visibles (les muscles striés squelettiques comme ont dit dans le jargon), il ne faut pas oublier de renforcer un muscle interne, « caché » qui est notre coeur, en faisant du cardio.

Car oui notre cœur est bel et bien un muscle!!! 

« Mais je ne cherche pas à perdre du poids moi, donc j’ai pas besoin de faire du cardio, en plus c’est chiant à mourir! »

J’ai envie de sauter au plafond quand j’entends ça! Mais le cardio ne sert pas juste à perdre du poids!!! Il faut arrêter de lire Closer les amis et plutôt vous mettre à Science et Vie !

Et son rôle n’est pas des moindres: assurer la bonne circulation de nos 5 litres de sang, transporter les nutriments et réapprovisionner notre sang en oxygène: il a en gros bien plus de taffe qu’on ne le pense!

Et prendre soin de cette machine sacrée qu’est notre corps passe également par un « désencrassage » R.E.G.U.L.I.E.R. de notre système cardio respiratoire. Tout comme vous n’hésitez pas à faire réviser votre voiture même si cela vous coûte un rein quelquefois, il en va de même pour l’entretien de votre corps et de votre cœur.

L’IMPACT DU CARDIO SUR NOTRE ORGANISME

Accélérer son rythme cardiaque régulièrement n’a que des effets positifs: réduction de l’hypertension, maîtrise de la glycémie (et donc du diabète), réduction du mauvais cholestérol.

Car nous vivons dans une société favorisant le développement de ces pathologies cardio-vasculaires causées et entretenues entre autre par une alimentation sucrée et grasse et une sédentarité de plus en plus généralisée dans laquelle nous nous complaisons. 


Tous ces facteurs (accentués par la consommation d’alcool et de tabac) favorisent les infarctus ainsi que les accidents vasculaires cérébraux. Que ce soit la graisse s’accumulant sur les parois des vaisseaux sanguins ou une augmentation de la pression sanguine dans ces derniers (AVC), ou bien que ce soit l’obstruction de l’artère coronaire entrainant la mort des cellules du coeur (infarctus), il s’agit toujours d’un problème de circulation sanguine qui est altérée.

 

 

Pratiquer une activité cardio permet alors de relancer la circulation sanguine au niveau du cœur et de tout le corps du coup.

BIEN VIEILLIR AVEC LE CARDIO

La plupart des gens qui vieillissent se disent souvent fatigués ou en manque d’énergie… à l’exception des personnes pratiquant une activité physique… et cardio!:-)

Car oui en challengeant régulièrement votre cardio, vous vous fatiguerez moins vite et serez plus résistant au quotidien. Ça c’est le deuxième effet kiss cool 🙂 ou le deuxième côté de la biscotte comme dirait mon grand-père!

Donc si vous voulez être des parents « au taquet » ou des grands parents dynamiques qui profitent à fond de leur retraite et de leurs petits enfants, il est grand temps de  saisir le sac à excuses et de le balancer par la fenêtre! 

COMMENT S’Y METTRE

Si malheureusement pour vous cardio rime avec « pure agonie » et que la simple idée d’un jogging vous donne envie d’aller vous jeter par la fenêtre, sachez qu’il existe plusieurs moyens de s’y mettre en douceur: faire une bonne marche rapide, du vélo, du rameur, ou de l’elliptique (si vous êtes en salle de sport) etc.

Commencez par faire quelques minutes sur une de ces machines! 

Car quand je vous parle de cardio, je ne vous parle pas de vous lancer dans la préparation du marathon de Paris mais d’essayer simplement de commencer à votre rythme tous les jours ou tous les deux jours au début, puis d’ajuster, petit à petit, selon votre ressenti.

Il s’agit de commencer en douceur et de respecter une seule règle: celle de la régularité.

FAIRE DU CARDIO ET NON UNE BALLADE DIGESTIVE POST-REPAS 🙂

Si vous n’avez jamais fait de cardio de votre vie et que vous décidez de vous y mettre à la lecture de cet article (Papa/Maman, j’espère que vous lirez cet article…jdis ça dis rien…), comprenez que faire du cardio, ce n’est pas sortir faire une ballade digestive « tranquillou Milou ».

Faire du cardio pour activer les masses liquides de son corps (le sang et la lymphe) implique de transpirer un minimum, et donc de bouger un peu plus rapidement.

Pourquoi forcément transpirer me direz vous? Parce que transpirer en faisant du cardio, en plus d’activer le système cardio-respiratoire, permet d’éliminer les déchets du corps (également éliminés par les reins).

Après oui, le cardio favorisera également la fonte de vos poignets d’amour, si en plus en parallèle vous avez une alimentation équilibrée. Donc on fait d’une pierre deux coups, c’est pas MAGNIFIQUE tout ça??!!).

Comme je vous l’expliquais dans notre article sur le coaching sportif et la transformation du corps, essayez de ne pas être en train de chatter ou de faire autre chose lorsque vous êtes en train de transpirer, car un travail en conscience est toujours plus bénéfique que lorsque vous êtes en conversation avec Germaine sur Messenger ou en train de lire votre journal!

Le portable oui, mais pour se mettre une bonne musique qui vous plaît et envoie du steak et vous donne envie de vous activer en mode K2000!

LE TRIO « GAGNANT »

Cette conclusion sera courte mais efficace: STRETCHING-MUSCU-CARDIO. « BASIC-SIMPLE » comme dirait le chanteur Orelsan.

Un peu de stretching pour acquérir la souplesse et l’élégance du corps, un peu de muscu pour en maintenir la force et la résistance et un peu de cardio pour conserver un système cardio respiratoire en bonne santé.

Nous n’avons plus besoin d’attendre d’avoir des douleurs ou d’être en mauvaise forme pour remettre notre guérison entre les mains de personnes extérieures. Surtout lorsque nous savons quoi faire pour nous sentir bien.

Nous devons nous attacher à devenir progressivement les propres artisans de notre santé en assumant cette responsabilité que nous déléguons trop souvent et trop facilement aux autres.

L’idée encore une fois n’étant pas de rechercher la haute performance mais de travailler et d’activer son corps en conscience afin de le garder fonctionnel et «VIVANT»!

Jessica.

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!

Assouplissements ou muscu ? Les 2 mon capitaine!

LES ASSOUPLISSEMENTS: INDISPENSABLE A LA MUSCU

« Assouplissements ou muscu? » C’est juste comme si je vous demandais: « Vous préférez quoi? Avoir un œil de verre ou une jambe de bois? ;-)» Que me répondriez-vous? Ahaha, je sais, entre les 2 votre cœur balance…..

 

Et bien c’est la même chose pour la pratique des assouplissements et de la muscu! Et chez BODY REBOOT, le stretching comme la muscu sont tout aussi importants l’un comme l’autre!

Les 2 activités sont complémentaires et intrinsèquement liées, indépendamment du fait que l’on soit homme ou femme, comme nous l’évoquons dans nos précédents articles : Féminité et musculation et Les hommes et le stretching.

 

Pour être en bonne santé, un corps doit à la fois être  fort et souple. Le but n’étant pas forcément de ressembler à une danseuse de contemporain ou aux fit boys et fitgirls de la salle !!! 

 

 

 

 

Chacun doit travailler en fonction de son objectif et de son niveau, car le but d’un corps souple et musclé doit être en priorité le bien-être et la bonne santé de celui-ci!

LA MUSCU: DÉVELOPPER LA FORCE PHYSIQUE DU CORPS 

Je vous arrête net là!

Quand je parle de « force » du corps, je ne veux pas dire qu’il faut chercher à tout prix à avoir la force d’un Avenger. Je vous parle d’acquérir, puis d’entretenir la force du corps, afin de renforcer son immunité, lui permettant ainsi d’être plus résistant à son environnement.

LES CHARGES: « ON EN PARLE OU PAS »?

Les gars: ne pensez pas qu’il faille absolument que vous vous pétiez les lombaires en faisant du soulevé de terre, chargé(s) comme un bourrin, pour être musclé(s)! VA DE RETRO SATANAS! Car nous on « saigne » quand on voit les risques que vous prenez et comment la plupart d’entre vous risquez de finir par vous péter en quatre tôt ou tard. 

C’est d’ailleurs chez BODY REBOOT notre cheval de bataille: les poids utilisés pendant l’entraînement; si seulement les gens pouvaient comprendre qu’ils n’ont pas forcément besoin de charger comme des OUFS pour bien travailler leurs muscles!! On peut les ressentir avec des charges normales. Vous pourrez charger oui, bien sûr, mais seulement une fois que vous serez bien placé(s) et cela afin d’exécuter le geste sans compensation pour éviter les blessures.

Et d’ailleurs, petit rappel, dans l’histoire de l’évolution, l’homme, est un « chasseur-cueilleur », génétiquement conçu à la base pour ramener le butin de la chasse ou de la cueillette. Il ne dispose pas d’un corps (articulations/tendons/cartilages) conçu pour subir autant de pression, avec de si grosses charges, au quotidien.

Les nanas: N’ayez pas peur de vous transformer en mec parce que vous allez soulever des poids de 2 kilos pour travailler vos biceps :« Oui mais si je fais de la muscu, je vais me transformer en armoire à glace! » 

Oui…mais non » en fait! On entend souvent cela de votre part, mais c’est faux. Si tu fais de la muscu Micheline, tu risques de devenir plus jolie que tu es car ta silhouette sera bien différente! 

De plus, sachez que si vous avez plus de « muscles », votre métabolisme  de base va augmenter (car le muscle brûle plus d’énergie au repos que la graisse), donc c’est tout benef!

Et comme nous l’avons vu dans notre article Féminité et musculation pour prendre en masse, comme les musclors de la salle, il faudrait manger comme une « ogresse »,  et/ou prendre des doses de testo, donc NO DANGER!

LES ASSOUPLISSEMENTS: POUR DÉVELOPPER OU ENTRETENIR LA MOBILITÉ DU CORPS

Le stretching, c’est P.R.I.M.O.R.D.I.A.L! Si vous nous suivez, on n’arrête pas de vous le rabâcher! Et donc, si jamais vous n’aimez vraiment pas faire du sport, vous pouvez au moins commencer à bouger un peu et à mobiliser votre corps en douceur en faisant des étirements.

Car, même si vous ne souhaitez pas avoir un physique de Ken ou de Barbie, que vous le vouliez ou non, nous sommes fait, les homos sapiens que nous sommes, pour bouger.

Et si nous n‘activons pas notre corps, celui-ci s’atrophie et se rigidifie au fur et à mesure du temps, ce qui est à l’origine de douleurs et bon nombre de pathologies actuelles.

VOUS N’ÊTES PAS UN/UNE GRAND(E) SPORTIF/VE, FAITES AU MOINS QUELQUES ASSOUPLISSEMENTS

Chez BODY REBOOT, on vous en implore pour votre bien; « S’il vous plaît », comme dirait la Roumaine (alias Roumy…ou Mariana..enfin vous savez qui), Si vous n’aimez pas le sport, faites au moins du stretching, votre corps vous dira «THANK YOU! » 

Car oui, chez nous, avant de commencer à rééduquer le corps et à le renforcer via la musculation, on cherche à le libérer des douleurs et des tensions via la pratique de massages thérapeutiques et de stretching, dont nous vous expliquons les bienfaits dans cette vidéo

 

C’est ce que l’association sportive parisienne MOVING FORWARD fait également dans ses cours de gym avec la pratique de renfo fonctionnel et doux et la pratique d’assouplissements en appliquant notre concept.

 

CONCLUSION=> ASSOUPLISSEMENTS ou MUSCU: LES DEUX OF COURSE!

Vous l’aurez compris, entretenir son corps en l’assouplissant et en le renforçant est entre les mains de chacun de nous. Nous n’avons pas besoin d’être des athlètes de haut niveau pour commencer à faire quelques étirements ainsi que du renfo ou un peu de muscu: So, finies les excuses!

Tout comme nous avons appris à nous laver les mains avant de passer à table ou à nous brosser les dents après chaque repas, nous devons travailler à créer puis intégrer de nouvelles habitudes à notre hygiène de vie.

Cela passe par une pratique minimum d’entretien de notre corps, avec en tête une seule et unique priorité: un objectif de bien-être et de santé.

Et petit à petit, lorsque vous commencerez à ressentir la force, la résistance de votre corps et que vous ne serez plus limité(s) dans vos mouvements, alors vous vous sentirez tout simplement VIVANT(S)! 

Jessica.

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE ✴️ LINKEDIN
✴️ INSTAGRAM 
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également aux e-mails privés de Body Reboot  afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Et pour suivre nos dernières vidéos, abonnez vous à notre chaîne!