Comment obtenir des pectoraux de JEDI?

MUSCULATION DES PECTORAUX: LES ERREURS CLASSIQUES

Vous commencez à le savoir maintenant, nous on aime  aussi sculpter des beaux corps musclés, surtout chez vous les hommes 😉 et le nerf de la guerre, soyons honnêtes, c’est surtout les pectoraux ! ahaha !

Ce qui vous désole souvent, c’est de ne pas arriver à prendre à cet endroit, malgré les efforts acharnés dont vous faites preuve à l’entraînement.

Si vous vous reconnaissez dans cette dernière phrase, nous allons vous expliquer pourquoi, vous n’arrivez pas à atteindre votre objectif.

Et cela n’a rien à voir avec le fait d’ingurgiter des tonnes de protéines ou de ne pas pousser assez lourd. Le manque de prise de masse à ce niveau trouve en fait son origine dans votre mauvais placement et/ou dans la réalisation de votre mouvement pendant l’exercice.

Que cela soit en libre avec l’exercice du développé sur banc ou à la machine avec le développé horizontal.

Vous commettez en général les erreurs suivantes :

-Les poignets cassés

Vous faites le geste en agrippant les poignets ou la barre avec vos poignets cassés vers l’intérieur.

-Les cervicales creusées

Vous faites alors le geste avec le cou, ce qui creuse vos cervicales (le fameux cou de vautour dont on n’arrête pas de vous parler) et avec la force des bras, ce qui « enfonce  » votre poitrine.

-Les épaules non fixées à l’extérieur du buste

Et comme en plus vos épaules ne sont pas fixées avec vos dorsaux à l’extérieur de votre buste, vous mettez alors trop de tension au niveau de votre colonne dorsale et cervicale qui se retrouvent alors « enfoncée ».

-La prise d’élan!

Sans parler de ceux que nous voyons prendre de l’élan pour pousser la charge en décollant la tête du banc… On se meurt en voyant cela! En plus de vous faire mal, vous ne travaillez pas du tout vos pectoraux, 0 connexion!

LES SOLUTIONS POUR TRAVAILLER EFFICACEMENT

Pour faire de la musculation de manière efficace et dans se blesser, il est important de prendre en compte deux choses:

1/votre placement
2/la réalisation de votre geste

1/Les corrections relatives à votre posture

Ce sont toujours les mêmes mais pour récapituler rapidement, ce qu’on n’arrête pas de répéter dans nos vidéos, c’est:

  • Avoir les épaules en rotation externes à l’extérieur du buste et connectées avec les dorsaux. Il en va de même lorsque vous travaillez d’autres groupes musculaires comme les biceps ou les triceps par exemple.
  • Avoir la nuque longue et étirée dans le prolongement du buste
  • Avoir les côtes rentrées (donc on ne serre pas les omoplates) et les abdos aspirés

Attention, pour le mouvement du développé à la machine, on attire en particulier votre attention sur le placement des poignets : gardez les poignets droits et alignés et préférez donc la prise où vous avez le pouce collé à l’index (ce qui évite la rotation interne de l’épaule) pour vous aider à pousser « droit » et non en agrippant.

Avec les poignets cassés, vous ne pouvez en aucun cas activer vos pecs parce que vous obligez votre bras jusqu’à l’épaule à partir en rotation interne avec une conséquence néfaste d’enfoncement de la poitrine d’où la non activation de vos pecs.

Et même si cela à l’air de rien du tout, cela a un impact « grandissime » sur la performance de votre mouvement.

2/ les corrections relatives à la réalisation du mouvement : ici le développé

  • Votre geste doit se faire par « en dessous »  par les dorsaux et vous devez chercher à pousser la charge comme si vous vouliez la pousser dans vos abdos. Sinon vous allez pousser  « au dessus » c’est-à-dire uniquement avec la force des bras et faire le mouvement avec un cou crispé et rigide. Et dans ce cas, vous ne connectez pas du tout vos pectoraux.

  • la poitrine doit être haute mais les côtes rentrées afin d’étirer uniquement la partie sternale

  • A la fin du mouvement vos bras doivent buter dans votre buste à l’extérieur de celui-ci et le plus bas possible. Comme repère, vous devez avoir les biceps qui arrivent jusqu’au niveau du milieu des pectoraux, oui oui on dit bien jusqu’au niveau du milieu du pec. Cela est donc uniquement possible si vous baissez à mort vos épaules.
  • En gardant les épaules abaissées, activez votre colonne en vous auto-grandissant et en poussant sur vos fessiers jusqu’au sommet du crâne

   

  • Avec les poignets droits vous devez pousser la charge vers l’avant et en même temps vous retro pulser dans le dossier

La dernière étape et la plus difficile pour vous va être d’appliquer toutes ces corrections en même temps pendant la réalisation de votre geste. Cela peut vous paraître fastidieux mais c’est la seule façon d’obtenir un travail efficace sans vous blesser.

Que vous le vouliez ou non, sachez que c’est que de cette façon que vous pouvez dessiner vos pecs en sachant comment isoler les fibres des différents niveaux du pec (partie haute, médiane et basse). On ne veut pas être méchante mais la plupart d’entre vous n’avez pas développé la partie claviculaire ; vous n’êtes pas larges du haut de la poitrine. Et si c’est le cas, maintenant vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas à quoi cela est du 😉

Allez les gars, comme vous vous aimez les belles fesses, nous on aime les beaux pecs, chacun son taf 😉 Alors, maintenant ya plus qu’à !

**********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*********************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE
✴️ LINKEDIN

✴️ INSTAGRAM
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également à aux e-mails privés de Body Reboot afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Jess et Roumy.

Interview de BODY REBOOT PARIS, spécialiste en posturologie

Il y a quelque temps nous avons eu la chance d’être invitées par la journaliste Gwénola  sur Radio Protestante dans le cadre de sa chronique Sport Mag.

Roumy ne pouvant venir avec moi, j’y suis allée seule afin de répondre à ses questions concernant la méthode BODY REBOOT, spécialisée en posturologie, et l’histoire de celle-ci.

Gwénola Froment et Jessica Braud

BODY REBOOT: votre expert en posturologie sur Paris

BODY REBOOT, c’est d’abord une rencontre. Il y a 5 ans, j’ai décidé de changer de vie et de laisser le monde du Marketing et de la Communication pour emprunter une nouvelle voie et devenir prof de sport, ou, comme on dit plus communément, coach sportif.

Après une année d’école et mon diplôme en poche, j’ai commencé à travailler en partie au CMG Sportclub de Palais Royal où j’ai connu Mariana, alias Roumy. J’ai tout de suite été interpellée par sa façon de travailler, sa logique du corps… complètement différente de celle qui m’avait été transmise jusqu’à alors.

Chaque question que je pouvais avoir (c’est le cas encore maintenant), je la lui posais, et j’étais à chaque fois, de plus en plus émerveillée par son approche et sa compréhension du corps.

Et puis, un jour je lui ai dit « Roum, ce n’est pas possible, il faut vraiment que tout ça, toute cette connaissance que tu as, qu’elle sorte d’ici ».

Et ce fut le point de départ de l’aventure BODY REBOOT, spécialiste de l’analyse posturale.

 

Nous avons donc commencé à structurer, récapituler sa façon de travailler, sa manière d’appréhender le corps en une méthode : La méthode BODY REBOOT, « l’analyse posturale ».

Donc BODY REBOOT, c’est pour qui ? Ça consiste en quoi exactement ? et surtout ça se passe comment ?

SPECIFICITE DE LA METHODE

La spécificité de la méthode consiste en le fait que nous replaçons le corps à l’opposé de ce que tout le monde enseigne de manière générale.

Nous pouvons lire l’étonnement des gens lorsque nous leur transmettons notre vision du corps, qu’ils trouvent tous logique ; ils nous posent souvent la question : « mais alors, pourquoi nous a-t-on enseigné le contraire toute notre vie ? »

La méthode vise à déprogrammer les mauvaises postures enseignées de manière générale pour reprogrammer les bonnes. Le concept BODY REBOOT démolit les mythes et croyances en matière de posturologie et la réalisation de chaque geste, que cela soit en musculation, ou dans la vie quotidienne.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=65&v=Ia2cBHBcSKY&feature=emb_logo

Avant chaque travail musculaire est mis en place un travail de rééducation posturale qui va à l’encontre de la pensée commune.

BODY REBOOT utilise divers outils et méthodes dans le cadre de son expertise en posturologie

La méthode BODY REBOOT prévoie travail de préparation du corps avant la phase de placement final qui inclue:

-Les massages

Les massages, s’il y a des douleurs. Les massages permettant de désactiver “les points gâchettes” ou contractures, favorisent la récupération musculaire et accélèrent la disparition des douleurs. Ils permettent d’aligner les fibres musculaires, d’activer la circulation sanguine et lymphatique, drainant ainsi les toxines. Ils permettent également de libérer le corps des tensions et de se sentir mieux.

-Le stretching et le yoga (très importants pour nous)

Ils permettent de lutter contre la rigidification et la rétractation du corps et permettent également de retrouver la longueur et la souplesse de la colonne en décompressant les disques intervertébraux. Un corps souple limite les frottements osseux et articulaires, ce qui permet de prévenir certaines pathologies. Lorsque le corps est souple, il conserve une élégance en vieillissant.

Une fois tout ce travail préalable réalisé, si le corps est prêt, nous commençons alors le travail de rééducation posturale.

3/-La rééducation posturale.  Chez Body Reboot, la rééducation posturale ne se fait pas à vide. On rééduque et on redresse le corps pendant l’activité physique* et surtout via la musculation*.

Le but du travail postural est de ramener le corps à son placement naturel, c’est-à-dire le placement BODY REBOOT, le libérant ainsi des mauvaises tensions. Pour voir ce à quoi nous faisons référence en parlant de placement, regardez la vidéo suivante.

D’autre part, cela permet de prévenir et éliminer les douleurs induites par la mauvaise posture : tassement des disques vertébraux induisant des pathologies de dos, frictions anormales des tendons et ligaments, induisant des tendinites. Enfin une posture naturelle sans compensation permet d’avoir un corps droit et harmonieux.

-*l’activité physique

Elle renforce le corps dans le bon alignement en le rendant harmonieux et agile. Celle-ci permet aux gens d’apprendre à maîtriser leur corps afin de pouvoir s’en servir au quotidien. Chez nous, on apprend comment « plier » la colonne sans avoir peur, contrairement aux enseignements classiques qui prodiguent de rester « figé ».

-*La musculation

La musculation en salle permet de conserver voire accroître sa force physique et masse musculaire afin de jouir d’une vitalité à toute épreuve au quotidien et de bien vieillir.

Donc pour résumer la méthode BODY REBOOT c’est :

1/étirer, masser le corps, le libérer de ses douleurs, si douleurs il  a

2/corriger les défauts posturaux, refaire des fondations « saines » et solides

3/re-tonifier, remuscler à partir de bases saines

********************************************************

Le concept BODY REBOOT est utilisé au sein de l’association sportive MOVING FORWARD, la Santé par le Sport.

*******************************************************

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux:

✴️ YOU TUBE
✴️ LINKEDIN

✴️ INSTAGRAM
✴️ FACEBOOK

Abonnez-vous également à aux e-mails privés de Body Reboot afin de pouvoir télécharger gratuitement notre livret sur le redressement de la posture et recevoir toutes nos infos.

Jess et Roumy.